Blog

Les secrets du succès : Comment font les entreprises pour produire des dizaines de vidéos ?

Vous décidez de vous lancer dans la vidéo pour mener à bien votre stratégie marketing et communication, et vous avez raison. Vous vous baladez sur les réseaux sociaux, les chaînes YouTube des entreprises de votre secteur d’activité (ou autre) et vous vous rendez compte qu’elles postent des vidéos toutes les semaines, voire, pour certaines, plusieurs fois par semaine, et ce sur toutes les plateformes. 

Vous êtes dubitatif, et vous dites : “mais comment font-il pour avoir autant de choses à dire ? Et en plus, le tout en vidéo ?”

La réponse un peu bateau, consiste à dire que les équipes market-com’ sont en effectif important, ont un gros budget, une organisation quasi-militaire et des spécialistes de la vidéo. Je vous le dit, la réponse est non. Pourtant ils parviennent à faire plusieurs dizaines de vidéos par an !

Mais comment font-elles alors ?

2Emotion vous donne les secrets du succès en une série de trois articles et vous explique comment vous pourrez vous aussi créer des dizaines de vidéos pour votre organisation.

Toutes les vidéos n’ont pas la même valeur

Si vous voulez réussir à produire de nombreuses vidéos à l’année, il faut déjà que vous soyez au clair sur les types de vidéos que vous souhaitez faire, c’est à dire ce que vous attendez qu’elles génèrent. En effet, il y a deux types majeurs de vidéos qui n’ont pas la même “valeur”. J’entends par là “qui ne nécessitent pas la même organisation, la même logistique et qui n’ont pas le même impact”.

Des vidéos de création de valeur

La première catégorie correspond aux vidéos qui ont pour objectif d’apporter un nouveau message, qui contribue à apporter un nouvel élément à votre communication et donc qui va se traduire par un retour mesurable et concret.

Les vidéos de création de valeur auront un réel impact sur la perception de votre produit ou votre société pour le public. Ces vidéos nécessitent donc une préparation assez poussée, une grande attention dans la qualité du contenu et la façon dont elles sont mises en scène et structurée.

Pour ce type de vidéo, les intégrer dans un plan éditorial permet de les planifier dans le temps et donc de pouvoir organiser toute la logistique associée. Il faudra ensuite les diffuser sur votre site web, votre blog ou votre chaîne YouTube.

Prenons l’exemple d’une vidéo tutorielle, réalisée à partir d’une captation vidéo. Si vous optez pour une diffusion uniquement sur YouTube, où des millions de vidéos sont postées chaque jour, elle sera noyée dans la masse et n’apportera que peu de résultat. Vous aurez 150 vues et serez déçus. Pour la promouvoir correctement, teasez-là sur vos réseaux sociaux, envoyez des gifs dans vos emailing, donnez lui de la visibilité.

Des  vidéos “snacking content” pour mettre en lumière vos activités

Les vidéos dites snacking content ne sont pas des vidéos à forte valeur ajoutée, mais leur valeur réside autre part.
Savez-vous quelle est l’attention d’un humain lorsqu’il surfe sur les réseaux sociaux ?
Moins qu’un poisson rouge : 6 secondes. C’est le temps que vous avez pour capter la personne et lui donner envie de s’attarder sur votre post. Un post classique composé d’une image et d’un texte passera complètement au travers. En effet, sur 777 millions de posts analysés sur Facebook en 2018, les images remportent 15% des engagements, et les textes 0,2%.  Votre audience n’a tout simplement pas le temps de lire. Rajoutez à cela les milliers de posts à la minute, votre message se noie dans la masse et n’est pas vu. Heureusement, il existe un moyen d’augmenter vos chances de sortir du lot, et d’améliorer vos chances d’être vu : la vidéo de courte durée. 

La vidéo a généré dans la même étude 86% du taux d’engagement total des posts Facebook. un post vidéo sur Instagram ? C’est 50% d’engagement en plus qu’un post photo. Comment ? Parce que ça bouge, c’est coloré, c’est dynamique, c’est agréable à suivre et ça attire l’oeil.

Prenez votre Directeur, qui vous fait un speech hyper important pour les objectifs du trimestre, si derrière lui, une lampe clignote sans arrêt, votre oeil sera automatiquement attiré par la lampe, parce qu’elle bouge, émet de la couleur et attire mécaniquement votre regard. C’est exactement ce qui se passe lorsqu’une vidéo se lance automatiquement sur le fil d’actualité de votre public.

Je suis en train de vous parler ici d’une simple mutation de la façon dont vous postez vos informations sur les réseaux, pas d’une révolution de votre manière de travailler. Aujourd’hui avec les techniques de motion design, on peut transformer n’importe quel texte en une vidéo attractive.

Toutes ces petites vidéos ne nécessitent pas de planification, de préparation particulière, pas plus que les posts que vous faisiez précédemment, et donc s’intègrent parfaitement dans votre emploi du temps.

Prenons un exemple,  vous préparez votre prochain petit-déjeuner d’affaire, vous en faites un petit teasing vidéo de 15 secondes que vous postez sur LinkedIn et Facebook pour le rendre visible. Vous n’avez pas besoin d’utiliser les mêmes logiciels que  les créateurs d’Avatar ou de Star War, ni de demander à votre direction si vous pouvez poster cette vidéo ! Dans ce cas, la vidéo est intégrée dans vos tâches quotidiennes, c’est juste un changement de format du contenu pour être plus visible.

Attention tout de même, il ne s’agit pas de faire n’importe quoi, vous communiquez toujours au nom de votre entreprise, veillez bien à ce que l’outil que vous utilisez intègre tous les éléments de branding et soit suffisamment professionnel pour délivrer une qualité de vidéo suffisante. 

Puisque utiliser la vidéo se révèle beaucoup plus performant, chercher à maximiser son utilisation pour toutes vos publications semble être une bonne idée, non ?

Cela fait beaucoup d’informations à assimiler et digérer, mais les comprendre est essentiel à la réussite de votre stratégie vidéo.
Ne vous inquiétez pas, 2Emotion vous permet aussi bien de faire des vidéos de très grande qualité à forte valeur ajoutée que toutes ces petites vidéos “snacking content” très facilement.

Retrouvez dans la deuxième partie de l’article, qui sortira la semaine prochaine sur notre blog, l’arme fatale pour produire très rapidement tous ces petits contenus…

Enfin découvrez dans la troisième et dernière partie de la série “Les secrets du succès”  des conseils pour diffuser correctement vos vidéos et leur donner de l’impact…

Besoin d’accélérer dans la vidéo  ?  2E Video Marketing

 

Cet article vous a été proposé par Alexy, membre 2Emotion

Partagez

A découvrir également

Matériels vidéos pour être autonome en 2020
Les secrets du succès – Produire en autonomie son contenu vidéo
Menu